Conseil d’administration

Le Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens (CNCLC) est gouverné par un conseil national représenté par des membres des gouvernements fédéral et provinciaux, des spécialistes en français et en anglais langue seconde, des examinateurs de langue seconde ainsi que par tout autre intervenant dans le milieu de l’enseignement des langues secondes et du milieu du travail. Certains membres font partie du comité exécutif, alors que d’autres occupent une place à titre d’observateurs.

Présidente
Shannon Storey

Shannon Storey est coordinatrice académique du programme de certificat en enseignement de l’anglais, langue seconde (CERTESL) dispensé à distance à l’Université de la Saskatchewan et consultante en programmes d’études pour le Centre de langues de l’Université. Elle a enseigné l’anglais, y compris aux nouveaux apprenants en alphabétisation, depuis 1984 dans les programmes pour adultes, les lycées et les écoles élémentaires au Canada et au Japon, et a formé des futurs instructeurs d’anglais langue seconde à l’Université de la Saskatchewan depuis 1993. Au Canada, elle a enseigné aux adultes, y compris dans les programmes LINC et EAP. Sa carrière dans l’enseignement de l’anglais langue seconde a véritablement débuté en tant que tutrice volontaire en langue dans le domaine de l’établissement. Elle a ensuite été enseignante en anglais langue seconde en Thaïlande et consultante dans une école de tourisme professionnel et de services aux entreprises en Ukraine. Elle a été active en tant qu’éducatrice et organisatrice participative dans des contextes de développement social, au Canada et à l’étranger, incluant les contextes d’alphabétisation, de genre et développement, et de communauté agricole. En partenariat avec Ruth Epstein, Mme Storey a conçu et mis à l’essai l’évaluation et la reconnaissance des acquis (PLAR) pour TESL Ontario et TESL Canada au début des années 2000.

Actuellement, Mme Storey siège au comité d’accréditation de TESL Saskatchewan et représente la formation des enseignants de langue anglaise au sein du réseau de développement professionnel de la Saskatchewan Teachers Federation, de la maternelle à la 12e année (SKTEAL). Elle a été présidente de TESL Saskatchewan, présidente du comité des normes de TESL Canada et présidente du comité d’accréditation de TESL Saskatchewan, et continue de servir les enseignants d’anglais langue seconde (ESL) de la Saskatchewan en tant que membre du comité d’accréditation de TESL Saskatchewan.

Mme Storey a représenté TESL Saskatchewan au conseil d’administration du CNCLC au début des années 2000, a rejoint le conseil d’administration du CNCLC en 2015 et en est devenue la présidente en 2017.

Vice-présidente
Aileen Clark

Aileen Clark (PhD, Université d’Ottawa) est directrice de la Division de l’éducation permanente, du Service d’enrichissement linguistique et du Centre de ressources en français juridique (CRFJ) de l’Université de Saint-Boniface (USB) depuis 2012. Depuis son arrivée À l’USB en 2005, elle a travaillé sur des projets visant à améliorer l’accès aux services en français dans plusieurs domaines, dont l’immigration, la santé et la justice. Entre autres fonctions en tant que directrice de la formation continue, elle supervise la formation linguistique en français pour les résidents permanents ainsi que la formation en anglais pour les étudiants résidents permanents à l’USB. Elle contribue également activement au Réseau d’immigration francophone du Manitoba (RIF) en tant que représentante d’USB et fait partie du comité de direction du RIF depuis le printemps 2016.

Secrétaire-trésorière
Lyse St-Jacques-Ayoub

Lyse St-Jacques-Ayoub est une ancienne fonctionnaire fédérale et travaille actuellement comme analyste de programme au Conseil médical du Canada, à Ottawa, en Ontario.

Elle est parfaitement bilingue et attache une grande importance à l’engagement, au professionnalisme, à l’apprentissage continu et à l’intégrité.

Au cours de sa carrière, Lyse a acquis une vaste expérience dans le développement et la gestion de politiques et de programmes, les relations intergouvernementales, ainsi que dans les domaines de la gouvernance et de la défense d’intérêts. Elle a occupé divers postes dans les domaines du développement du marché du travail fédéral, du commerce, du développement social, des ressources humaines, de la prestation de services et de l’élaboration de programmes et de politiques pour les organismes centraux.

Elle possède de solides compétences en organisation, en planification stratégique et en communication. Sa capacité à effectuer des recherches et à rédiger des notes d’information, des documents de politique générale, des présentations, des propositions et accords de financement a aidé les gouvernements et les organisations à but non lucratif à atteindre des objectifs stratégiques et des résultats financiers significatifs.

Lyse a géré des équipes pluridisciplinaires et a dirigé, développé et travaillé sur de grands projets nationaux, notamment en fournissant une interprétation de la législation et des conseils sur les actions à prendre, pour le bénéfice de la haute direction du gouvernement et des organisations à but non lucratif.

Elle a obtenu un B.Soc.Sc. de l’Université d’Ottawa en sciences politiques et gouvernement (2010), ainsi qu’un diplôme de premier cycle et un certificat en gestion publique et gouvernance (2007). Pour ses réalisations académiques en 2010, Lyse a été invitée à se joindre à la Golden Key International Honour Society.

Monique Bournot-Trites

Monique Bournot-Trites est professeure agrégée au département de langues et d’alphabétisation de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC).

Elle enseigne des cours dans le programme de formation des enseignants ainsi que des cours sur l’évaluation de la langue seconde, les méthodes de recherche et les bases de la lecture aux cycles supérieurs. En 2010, elle a développé une cohorte en français dans le programme de M.Ed. à l’UBC, enseignée par conférence Web, pour des professeurs de français à l’échelle du Canada; elle en est la superviseure académique.

Elle a dirigé la rédaction du cadre linguistique théorique pour les Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC) et elle a récemment rédigé un rapport de base pour un projet de recherche sur l’alignement des CLB/NCLC avec le CECR. La plupart de ses recherches sont menées dans le contexte de l’immersion française, incluant l’acquisition et le développement de la langue seconde, l’alphabétisation, l’apprentissage du contenu dans une langue supplémentaire, l’évaluation des langues, la compétence interculturelle, l’enseignement de la grammaire et les troubles d’apprentissage.

Monique a fait sa maîtrise en psychologie scolaire à l’UBC (1986); sa thèse s’intitule « Bilinguisme et capacité de raisonnement». Elle a également obtenu son doctorat à l’UBC (1998), au Département d’apprentissage et de développement humains et d’éducation spécialisée. Sa thèse s’intitule «Relations entre les processus cognitifs et linguistiques et la production d’une langue seconde en immersion française». Elle a enseigné l’immersion française en première et troisième années avant de devenir membre du corps professoral de l’UBC.

Carol Derby

Carol Derby est directrice des services linguistiques à l’Immigrant Services Association of Nova Scotia (ISANS). Titulaire d’une maîtrise en éducation des adultes, elle possède près de 25 ans d’expérience en enseignement de l’anglais comme langue additionnelle (EAL). Carol a commencé à enseigner l’EAL en 1995 en Corée du Sud. Elle a ensuite passé quatre ans à l’étranger, en Corée, en République tchèque, au Royaume-Uni et en France. À son retour au Canada, elle a travaillé dans une école de langue privée et au Centre des nouveaux arrivants du YMCA. Elle a commencé à travailler en langue d’établissement (Settlement Language) chez ISANS en 2002. Elle est praticienne certifiée dans le domaine interculturel, membre et ancien membre du conseil d’administration de TESL NS, ancien membre du conseil d’administration de New Language Solutions et membre du Newcomer Language Advisory Body.

À ISANS, Carol a travaillé en tant qu’instructrice LINC, instructrice ELT, développeuse de programmes d’études, développeuse en ligne, chef d’équipe et gestionnaire. Elle a mis au point des programmes en ligne et en face à face sur la communication en milieu de travail, ainsi que des programmes d’études spécifiques à divers secteurs, collaborant étroitement avec des groupes multipartites en Nouvelle-Écosse. Elle supervise actuellement tous les programmes linguistiques à ISANS, allant des populations vulnérables des cours d’alphabétisation EAL aux clients de haut niveau dans les professions réglementées.

Ryan Drew

Ryan Drew (BA spécialisé, MA TESOL, Cert. TESL, Cert. praticienne en compétences essentielles, experte en CLB) a commencé sa carrière chez SUCCESS il y a 19 ans. En tant que coordonnatrice des pratiques exemplaires pour le Programme de langue en établissement et intégration des immigrants, Ryan a soutenu la formation du personnel enseignant, contribué à l’élaboration de propositions et à la mise en œuvre des pratiques exemplaires dans les régions de services.

En 2015, Ryan a été nommée gestionnaire régionale du Programme d’établissement et d’intégration des immigrants de Tri-Cities, supervisant les services d’établissement et linguistiques dans la région. À ce titre, elle a mis en place de nouveaux programmes et des programmes supplémentaires pour mieux répondre aux besoins des nouveaux arrivants dans la région des trois villes.

En 2016, elle a été nommée directrice du Programme d’établissement et d’intégration des immigrants. À ce titre, Ryan a continué de soutenir les nouveaux arrivants en Colombie-Britannique avec des programmes d’établissement et linguistiques de qualité qui les aident dans leur processus d’établissement et d’intégration.

Ryan a récemment été nommée directrice des Services intégrés pour les nouveaux arrivants, où elle soutient tous les programmes de services sociaux de SUCCESS – des services pour les nouveaux arrivants, les personnes âgées, les jeunes, les familles, les entrepreneurs et les populations vulnérables. Elle est fière d’assurer la prestation de services de qualité qui enrichissent la vie des gens.

Diane Hardy

Diane Hardy est doyenne associée à la School of Global Access, à Calgary, en Alberta. Elle a plus de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’apprentissage de l’anglais et des études postsecondaires. Elle a travaillé en tant que coordinatrice de programme, chef de projet et enseignante d’anglais. Elle a été responsable de la gestion de programmes, de l’élaboration des programmes, de la formation des enseignants, de l’apprentissage en ligne, de programmes innovants et de projets de recherche appliquée. Diane est vouée à l’excellence académique et a reçu le prix d’excellence du corps professoral du Bow Valley College, le prix de Postes Canada pour les éducateurs en alphabétisation et les prix de Life of Learning de Calgary Learns pour concepteur/directeur. Elle a été présidente des professeurs d’anglais de langue seconde de l’Alberta. Elle a également travaillé dans le secteur privé et possède une expérience professionnelle dans les domaines du marketing et de la communication et de la levée de fonds.

Marianne Kayed

Marianne Kayed est la gestionnaire de la Formation continue et communautaire de la Commission scolaire catholique d’Ottawa (OCSB), où elle dirige des programmes sans crédits, notamment l’anglais langue seconde pour adultes et les programmes d’alphabétisation et de formation de base. En 2019, elle a dirigé deux projets financés par le gouvernement de l’Ontario, l’un sur les défis linguistiques des étudiants internationaux et l’autre sur le développement d’un document-cadre des Canadian Language Benchmarks (CLB) pour les apprenants sourds.

Elle est coprésidente de la table des langues du Partenariat local pour l’immigration à Ottawa et siège à son conseil d’administration. Elle est également la représentante de sa commission scolaire à la table du secteur public d’Embauche immigrants Ottawa. Elle est active au sein de la CESBA (Association ontarienne des administrateurs de conseils scolaires pour l’éducation permanente et l’éducation des adultes) et est membre de la communauté des compétences linguistiques dans le contexte réglementaire de la CNAR (Association nationale des régulateurs du Canada). En tant que membre du conseil du Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens (CNCLC), elle a siégé aux comités suivants: Vérification et gestion des risques, Langues officielles et CELBAN (Évaluation des compétences linguistiques en anglais au Canada pour le personnel infirmier).

Elle possède une vaste expérience des Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC). Auparavant, elle a travaillé au CNCLC où elle était la gestionnaire principale des programmes et des partenariats. Son mandat comprenait la gestion de projets d’évaluation linguistique (CLBPT, CELBAN et ECLAB), de compétences essentielles, de l’apprentissage en ligne et de diverses initiatives d’étalonnage linguistique. Cela comprenait des travaux de gestion et d’étalonnage linguistique pour les sciences infirmières, la physiothérapie, l’audiologie et l’orthophonie, le camionnage, le génie, le tourisme, la médecine et les examens du Sceau rouge. Elle a également participé à la coordination de la Consultation nationale sur les CLB/NCLC de 2010 qui a mené à la révision de 2012 des deux documents-cadres. Enfin, elle a travaillé avec nombre d’intervenants au Canada : enseignants, éducateurs, employés du gouvernement, chercheurs, associations TESL et organisations d’apprentissage pour adultes.

Diplômée du premier programme TESL de l’Université Brock et du programme de langues modernes de l’Université Laurentienne, Marianne a enseigné l’anglais langue seconde, l’écriture technique et les études linguistiques au Mohawk College à Hamilton avant de s’établir à Ottawa en 1996. De 2011 à 2012, elle a occupé le poste de gestionnaire principale des politiques à la Fédération des ordres des médecins du Canada où elle a acquis de l’expérience en matière d’accréditation, de gestion des risques et de normes nationales.

James Papple

James Papple est le gestionnaire des cours d’anglais à des fins académiques à l’Université York. Il possède 20 ans d’expérience dans l’enseignement auprès d’étudiants internationaux et canadiens.

Il est titulaire d’un baccalauréat en linguistique et psychologie de l’Université Brock (1999), d’une maîtrise en TESOL (2007) et d’un certificat en gestion des ressources humaines du Niagara College (2008).

En tant que président de TESL Ontario (2016-2017), il a eu la possibilité de réseauter au sein de la communauté de pratique provinciale, rôle qu’il a joué auprès du réseau d’affiliés et du conseil professionnel de TESOL International (2018-2021). Il siège actuellement à des comités consultatifs de programmes des collèges Niagara et Centennial et est membre fondateur du comité des collèges et universités de TESL Ontario.

Au cours de sa carrière, James a publié trois manuels sur l’anglais comme langue additionnelle, les deux derniers avec Oxford University Press. De plus, il est un blogueur invité de TESL Ontario.

James fait également du bénévolat auprès de Leadership Niagara pour aider les jeunes entrepreneurs à tisser des liens avec la dynamique communauté à but non lucratif de Niagara.

Shahrzad Saif

Shahrzad Saif est professeure de linguistique appliquée au Département de langue, linguistique et traduction, Université Laval. Détentrice des subventions de recherche FQRSC, CRSH et Santé Canada, ses premières recherches ont porté sur la mesure et l’évaluation des langues secondes/étrangères ainsi que sur l’interface entre la mesure et l’évaluation de langue et l’acquisition de langue. Elle s’intéresse plus particulièrement aux impacts des examens aux enjeux critiques sur l’enseignement et l’apprentissage de langue seconde/étrangère. Elle est actuellement la vice-présidente de l’association canadienne pour l’évaluation des langues et la rédactrice adjointe du bulletin trimestriel d’ILTA (International Language Testing Association).

Madame Saif siège également au Conseil d’administration du Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens et au comité consultatif de CELBAN (Canadian English Language Benchmark Assessment for Nurses). En tante que consultante experte, elle a été activement impliquée dans l’élaboration et la validation du cadre théorique commun des Canadian Language Benchmarks (CLB) et des Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC) ainsi que la révision et la concordance des CLB et des NCLC avec le nouveau cadre théorique. Elle a collaboré avec le Centre International d’Études Pédagogiques en France, Educational Testing Services aux États-Unis et Pearson Education au Royaume-Uni pour définir des correspondances entre les nouveaux NCLC/CLB et les scores de césure du Test de connaissance du français (TCF), TOEIC et Pearson Test of English (PTE).

John Sivell

John Sivell est professeur émérite de l’Université Brock, où il a enseigné au département de linguistique appliquée et a été directeur fondateur du centre d’études interculturelles.

Il a enseigné des cours d’éducation en langue seconde, de grammaire pédagogique et d’études interculturelles. Avant de se joindre à l’Université Brock, il a enseigné dans des universités d’Europe, du Maroc, d’Arabie Saoudite et d’Iran. Il a également donné des cours d’anglais et de francais langues secondes (ESL, FLS) au Canada et à l’étranger par le biais de divers organismes, dont le British Council (au Maroc et en Iran). Son expertise académique couvre la littérature anglaise, la linguistique appliquée et la technologie éducative. Il a complété des études de premier et deuxième cycles au Canada, en Angleterre et au pays de Galles.

Au cours de sa longue carriere, ses domaines de recherche et de publication ont inclus la méthodologie de l’enseignement des langues, le contact et la communication interculturels, le professionnalisme des enseignants, la théorie et la pratique de la prévention du plagiat et la pédagogie Freinet. De plus, il est auteur ou co-auteur de plusieurs livres de matériel de classe ESL et a été rédacteur en chef de TESL Canada Journal. En tant qu’administrateur, il a été directeur par intérim du département d’anglais de l’Université Jundi Shapur en Iran et (à différentes périodes lorsqu’il était à Brock) doyen de la faculté des sciences humaines, directeur du département de linguistique appliquée, directeur du centre d’études interculturelles, président du sénat universitaire, président du comité de retraite de l’Université et collègue universitaire (Conseil des universités de l’Ontario).

Son engagement envers les Canadian Language Benchmarks vient en partie de sa formation académique, mais encore plus de de sa vaste expérience pratique auprès d’étudiants de la langue anglaise ainsi que de sa conscience du besoin qu’ont les enseignants de disposer de points de référence clairs lorsqu’ils élaborent du matériel et des stratégies d’enseignement. De même, en tant qu’administrateur, il a eu de nombreuses occasions d’observer l’importance d’avoir des critères de performance objectifs et réalistes pour la prise de décisions à enjeux élevés dans le domaine de la compétence linguistique permettant de faire face à des défis académiques ou professionnels. Par conséquent, il a très tôt adopté les CLB comme élément clé de ses cours sur la méthodologie d’enseignement et la conception de programmes d’enseignement, ainsi que dans les nombreux cours de stages d’enseignement qu’il enseignait et supervisait.

En dehors du monde universitaire, John a la double nationalité canadienne et française, parle couramment les deux langues et a effectué de nombreux longs séjours à l’étranger. Ce contexte lui a apporté un profond respect pour les valeurs multiculturelles canadiennes et, également, une sensibilité pour les tribulations intimidantes auxquelles les migrants sont parfois confrontés. Ces facteurs sous-tendent l’importance d’un cadre pour l’apprentissage des langues et l’adaptation culturelle.