RSS

  Accueil   » Qui sommes-nous?   » FAQ 

FAQ

Foire aux questions (FAQ) sur les Niveaux de compétence linguistique canadiens

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des questions les plus fréquemment posées par les professionnels du FLS qui s’intéressent auxNiveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC). Si vous avez d’autres questions après avoir lu cette information, n’hésitez pas à communiquer avec nous en cliquant sur Contactez-nous ou en téléphonant à la gestionnaire des NCLC au (613) 230-7729, poste 181.

1. Que sont les Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC)?

Les NCLC représentent une échelle descriptive de compétences langagières en français langue seconde, échelonnée sur 12 niveaux et axée sur la réalisation de tâches de communication. Les 12 niveaux sont répartis en trois stades progressifs de maîtrise :

  • Stade I (niveaux 1 à 4) - débutant
  • Stade II (niveaux 5 à 8) - intermédiaire
  • Stade III (niveaux 9 à 12) - avancé

Chaque niveau comprend pour les quatre habiletés langagières - expression orale, compréhension orale, compréhension écrite et expression écrite - des exemples de tâches tirées de la vie quotidienne qu’un apprenant doit être capable d’accomplir, dans un contexte donné et en utilisant les quatre domaines de compétence ci-dessous :

  • Interaction sociale : interagir dans une situation sociale interpersonnelle, oralement ou par écrit;
  • Consignes : suivre et donner des consignes, oralement et par écrit;
  • Persuasion : persuader autrui ou réagir à la persuasion, oralement ou par écrit;
  • Information : échanger, présenter, discourir et discuter à propos d’informations, d’idées, d’opinions, de sentiments; raconter, décrire, rapporter, débattre, oralement ou par écrit.

Les NCLC offrent un cadre normatif utilisé pour planifier l’enseignement et l’évaluation dans les programmes de français langue seconde pour adultes. Le document portant sur les NCLC est disponible en ligne et s'intitule Niveaux de compétence linguistique canadiens 2006, français langue seconde pour adultes.

 2. À qui s’adressent les NCLC?

Les NCLC s’adressent principalement aux professionnels de l’enseignement du FLS oeuvrant auprès d’apprenants adultes dans les établissements d’enseignement canadiens :

  • enseignants, formateurs, éducateurs;
  • concepteurs et élaborateurs de programmes d’études, de plans de cours et de matériel d’évaluation des compétences langagières;
  • administrateurs de programmes.

Le document portant sur les NCLC s’adresse aussi à d’autres destinataires tels que les bailleurs de fonds, les décideurs des gouvernements fédéral et provinciaux, les conseils régionaux, les associations professionnelles, les syndicats, les organismes au service des immigrants et les employeurs sensibles aux besoins de perfectionnement de leurs employés.

3. Quel est le but des NCLC?

Les NCLC représentent des normes linguistiques nationales qui ont pour but de :

  • fournir un ensemble universel et cohérent de descripteurs de performance;
  • décrire la compétence en français langue seconde et évaluer la performance selon une même norme;
  • mieux répondre aux besoins des apprenants;
  • mieux structurer les pratiques de l’enseignement du français langue seconde;
  • faciliter la communication parmi les professionnels de français langue seconde.

4. Quelles sont les différentes applications des NCLC?

Les NCLC s’appliquent :

  • aux programmes de langue seconde pour les immigrants au Canada financés par le gouvernement fédéral; 
  • aux programmes de langue seconde financés par les gouvernements provinciaux; 
  • aux programmes de langue seconde des collèges et universités; 
  • aux programmes d’employabilité.

Les NCLC peuvent aussi servir :

  • à établir une correspondance avec les programmes d’études;
  • à évaluer la compétence linguistique des immigrants par les ordres professionnels; 
  • à décrire le degré de maîtrise linguistique pour certaines professions.

5. Depuis quand existe le Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens (CNCLC)?

Le Centre des niveaux de compétence linguistique canadiens (CNCLC) a d’abord été créé en mars 1998 pour promouvoir, dans tout le Canada, l’excellence de l’enseignement et de l’apprentissage de l’anglais chez les apprenants adultes, suite à une entente avec Citoyenneté et Immigration Canada.

En 2002, le CNCLC est devenu responsable de soutenir et d’assurer la promotion des normes pour le français langue seconde. Depuis, le CNCLC encourage l’utilisation des normes canadiennes dans l’enseignement aux adultes, le marché de l’emploi et les programmes d’intégration des immigrants.

Organisme à but non lucratif, le CNCLC est situé à Ottawa et son conseil d’administration représente toutes les provinces, le gouvernement fédéral ainsi que des membres provenant de l’association nationale pour l’enseignement de l’anglais langue seconde (TESL Canada) et des membres francophones représentant divers organismes. Le gouvernement du Québec est membre observateur du conseil d’administration depuis sa création, en 1998.

Pour remplir son mandat, le Centre reçoit des fonds du gouvernement fédéral et des gouvernements provinciaux. Pour en savoir plus sur le CNCLC, consulter la rubrique Qui sommes-nous?

6. Quand les NCLC ont-ils été créés?

  • En juin 2002, l’Université d’Ottawa a achevé l’élaboration desStandards linguistiques canadiens, la première version des normes linguistiques destinée à l’enseignement et à l’apprentissage du français langue seconde.
  • En juillet 2002, le CNCLC a fait part à Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) de son intention d’héberger la première version des normes linguistiques nationales pour l’enseignement et l’apprentissage du français langue seconde au sein de sa structure.
  • De 2004 à 2005, les Standards linguistiques canadiens 2002 ont fait l’objet d'une rétroaction de la communauté des professionnels du français langue seconde, à l'échelle nationale. 
  • De 2005 à 2006, les Standards linguistiques canadiens 2002 ont fait l'objet d'une révision linguistique approfondie suite aux questionnaires recueillis lors du processus de rétroaction.
  • En 2006, les normes linguistiques nationales pour le français langue seconde portent le nom de Niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC).

7. Qu’est-ce un niveau de compétence linguistique?

Un niveau de compétence linguistique particulier est une description de la capacité d’une personne à employer la langue française pour accomplir un ensemble de tâches. Chaque niveau de compétence comprend la description d’une performance globale et les conditions de réalisation des tâches.

En plus de fournir des exemples de tâches de communication à accomplir, la description d’un niveau est importante car elle permet d’évaluer les compétences de l’apprenant, soit au moment d’un classement ou d’une évaluation en fin de cours. L’échelle des NCLC permet aux évaluateurs ou aux enseignants de classer puis d’orienter l’apprenant vers le programme de FLS qui lui convient.

8. Comment les NCLC démontrent-ils la progression de la maîtrise en français langue seconde?

Les NCLC sont une série de 12 jalons permettant de décrire, en partant d’un continuum, le développement de compétences langagières pour les quatre habiletés : expression orale, compréhension orale, compréhension écrite et expression écrite.

Les NCLC sont répartis en trois stades :

Stade I débutant (niveaux 1 à 4) décrit la gamme des habiletés linguistiques exigées pour communiquer dans des situations de communication simples et prévisibles pour combler des besoins immédiats comprenant les activités quotidiennes et les sujets connus ayant trait à la vie courante et personnelle.

Stade II intermédiaire (niveaux 5 à 8) décrit une gamme plus variée d’habiletés requises pour fonctionner de façon autonome dans la plupart des situations quotidiennes de la vie sociale, des études et du travail, de même que dans des contextes moins prévisibles. Elles permettent à une personne de participer plus pleinement à une plus grande variété de situations.

Stade III avancé (niveaux 9 à 12) décrit la gamme des habiletés requises pour communiquer de manière efficace, convenable, exacte et aisée dans la plupart des situations et contextes des plus familiers aux plus imprévisibles et dans des situations plus générales aux plus spécifiques sur le plan professionnel, où les exigences relatives à la communication sont extrêmement importantes.

Au dernier stade, les apprenants ont une perception juste du but de la communication et du public auquel ils s’adressent (y compris les formules de politesse et les formalités, la manière et le style appropriés de s’adresser à autrui ainsi que la modulation et la longueur de la communication). Ils ont également acquis une bonne maîtrise du vocabulaire à utiliser et de la cohérence du discours.

9. Quels sont les aspects de la langue et de l’apprentissage que reflètent les NCLC?

Les NCLC respectent l’approche communicative de la langue. Les compétences en communication visent toutes les habiletés et les connaissances qui permettent aux usagers d’une langue de s’exprimer oralement ou par écrit, d’interagir avec d’autres locuteurs et rédacteurs ou de transiger avec d’autres personnes dans une gamme de situations et d’environnements sociaux particuliers. Apprendre une langue sous-entend développer un rendement au niveau de la communication (usage de la langue) et une connaissance de la communication (connaissance de la langue).

Les incidences de ces théories sur la langue pour les classes de FLS pour adultes sont les suivantes : les apprenants devraient être évalués selon leur aptitude à utiliser le français pour accomplir un ensemble de tâches, dans des conditions de rendement et de situations définies.

L’enseignement de la langue devrait inclure une information linguistique, textuelle, sociolinguistique, stratégique et fonctionnelle dans des situations qui permettent aux apprenants de développer leurs compétences en communication.

10. Qu’est-ce que l’approche par compétence du point de vue de la linguistique appliquée?

L’enseignement d’une langue basé sur l’approche par compétence met l’accent sur les résultats, soit un comportement constituant une manifestation observable des connaissances et des habiletés acquises. Les énoncés sur la compétence soulignent ce que l’apprenant peut faire. 

11. Quel est le lien entre la compétence et la tâche de communication? 

Les NCLC sont fondés sur des tâches. L’évaluation de la compétence en communication signifie évaluer la capacité d’une personne à accomplir des tâches. Celles-ci fournissent à l’apprenant, à l’enseignant et à l'évaluateur des indicateurs concrets et mesurables de la performance. De plus, les tâches sont une composante essentielle et fiable dans la conception de plans de cours puisqu'elles favorisent une planification efficace pour l’enseignement de la langue et l’intégration des diverses composantes de la compétence de communication.

Les tâches sont clairement centrées sur la compétence linguistique pour garantir qu’il s’agit bien de la compétence linguistique, et non pas d’habiletés autres que linguistiques qui sont principalement décrites.

12. Les NCLC peuvent-ils être utilisés comme programme d’études?

Les établissements scolaires devraient envisager d'utiliser les NCLC comme un cadre de référence servant à concevoir du matériel didactique dans divers contextes d’enseignement, et non comme un programme d’études. De plus, une adéquation des NCLC au programme d’études de l'organisme peut être accomplie suite à une analyse de la clientèle et des besoins en matière de services offerts.

Grâce à des activités de perfectionnement professionnel, du matériel didactique et autres ressources ont été élaborés avec succès tant pour des programmes de formation linguistique financés par le gouvernement fédéral, que pour des collèges, des conseils scolaires, des universités et des organismes oeuvrant auprès d’une clientèle immigrante.

Pour consulter nos ressources et publications, cliquez sur Publications.

13. Comment puis-je commencer à utiliser les NCLC à des fins d’enseignement?

Les NCLC sont développés en fonction d’une approche à l’enseignement et à l’apprentissage axée sur les tâches de communication. Compte tenu de cette approche, les enseignants peuvent :

  • offrir des occasions de communication véritable et significative;
  • intégrer tous les aspects de la communication;
  • proposer des thèmes et de l’interaction;
  • intégrer les quatre habiletés langagières;
  • réutiliser le vocabulaire pour de nouveaux sujets et de nouveaux contextes.

Les compétences décrites dans les NCLC sont des compétences génériques que l’on peut appliquer à l’enseignement d'une langue seconde dans une variété de contextes.

14. Comment utiliser les NCLC pour évaluer les progrès de mes étudiants?

Les NCLC peuvent être utilisés pour élaborer des tâches significatives en prévision de l’évaluation en classe. En utilisant l’approche axée sur les tâches de communication, les enseignants devraient :

  • choisir des tâches qui permettent aux apprenants de démontrer à la fois leurs connaissances et leurs compétences;
  • choisir, pour une évaluation efficace, des tâches qui se rapportent directement au contenu et aux résultats attendus du cours;
  • élaborer des tâches authentiques, réalistes et significatives pour un groupe d’immigrants adultes;
  • demander régulièrement aux apprenants de procéder à leur auto-évaluation et à un bilan de leurs apprentissages;
  • intégrer plus souvent l’évaluation formative à l’enseignement et à l’apprentissage plutôt que des évaluations sommatives;
  • réunir les nombreux échantillons nécessaires à l’évaluation des compétences en communication de l’apprenant (p. ex., créer un portfolio);
  • utiliser une variété de stratégies dans différents contextes (par ex., la classe, la classe d’un collègue, une visite d’exploration, un milieu d’emploi, etc.)

15. Comment puis-je aider mes étudiants à comprendre ce que sont lesNCLC?

Il existe un certain nombre de ressources pour aider les apprenants à comprendre les NCLC, à la fois comme normes nationales et comme cheminement pour atteindre leurs objectifs d’apprentissage et de formation linguistique.

Des brochures sont disponibles pour fournir aux apprenants (niveaux 3 et 4 des NCLC) des renseignements de base sur les NCLC et sur la façon dont ils sont utilisés dans les programmes de français langue seconde. Ces brochures sont actuellement disponibles en arabe, chinois, anglais, coréen, russe, espagnol et urdu. Elles peuvent être distribuées en salle de classe et sont disponibles en ligne en cliquant sur Professionnels du FLS.

16. Comment les NCLC peuvent-ils s’appliquer aux apprenants adultes peu alphabétisés?

Le guide 3. Alphabétisation pour immigrants adultes en FLS est disponible pour les enseignants et les formateurs dont les apprenants sont peu ou pas alphabétisés dans leur langue maternelle (français ou autre). C’est aussi une ressource qui peut convenir aux apprenants venant d’un pays où l’alphabet n’est pas romain.

Le guide comprend quatre phases de progression qui décrivent ce que l’apprenant est en mesure d’accomplir à différentes étapes de son apprentissage de base : lecture, écriture et calcul. Ces phases constituent en soi les Niveaux de compétence en alphabétisation.

Il existe aussi un premier 4. Outil de classement en alphabétisation - Volume 1; un deuxième outil est en cours de développement et sera prêt à l’automne 2006. Cet outil permet de mieux cerner les aptitudes en alphabétisation de l'apprenant. Il peut être utilisé conjointement avec un autre instrument de mesure de l'expression orale et de la compréhension orale en français langue seconde.

17. Est-il nécessaire d’utiliser du matériel didactique spécifique pour appliquer les NCLC en classe?

Il n’y a pas de cahiers ni de manuels spécifiques à utiliser quand vous commencez à appliquer les NCLC. Les enseignants peuvent continuer à utiliser une variété de matériels disponibles dans les librairies et les maisons d’édition. Toutefois, quand les enseignants commencent à comprendre le concept des normes linguistiques, ils abordent généralement les ressources en FLS de façon différente et recherchent des documents plus authentiques qui répondent aux questions suivantes :

  • Le document est-il axé sur des tâches?
  • Le document est-il significatif pour les adultes?
  • Comment est-il organisé ?
  • L’accent est-il mis sur la grammaire ou les fonctions linguistiques?
  • Porte-t-on attention à l’aspect du langage en tant qu’outil de communication?
  • Peut-il être utilisé par un groupe d'immigrants adultes ou doit-il être adapté?

18. Quelles ressources pourraient m’aider à entreprendre l’utilisation desNCLC?

Le CNCLC dispose en ce moment d’un certain nombre de ressources et publications à l’intention des enseignants et des administrateurs de programmes qui utilisent les NCLC ou souhaitent commencer à les appliquer à l’enseignement des immigrants adultes et autres adultes en FLS.

Cliquez sur Publications pour connaître les ressources et les outils.

19. Peut-on obtenir de l’aide pour mettre en oeuvre les NCLC?

Le CNCLC offre des séances d’information aux principaux intéressés dans le but de leur faire connaître les NCLC et de les aider à mettre en oeuvre ceux-ci dans leur organisme. Ces séances d’information s’insèrent dans le cadre de nos projets de perfectionnement professionnel. Il importe de souligner que tout changement d'approche pédagogique requiert du leadership, un engagement collectif, du temps et des ressources.

Pour obtenir une séance d’information, téléphonez à la gestionnaire des NCLC au (613) 230-7729, poste 181 ou Contactez-nous